Arte : SOS Santé pour tous

01
02
03
04
05
06
07

Un documentaire de 95′ réalisé par Thomas Johnson et produit par ARTE France et Scientifilms.

Mixage : Christophe Millet/Virtuel Audio.

Diffusion mardi 31 janvier à 20h50.

Classé numéro UN mondial en l’an 2000, le système de santé français a depuis perdu sa place de leader.

Les réformes se succèdent mais n’aboutissent pas. La loi de santé portée par Marisol Touraine et promulguée le 26 janvier 2016 a fait un premier pas vers un changement de système, mais les voix s’élèvent pour pointer le besoin d’aller plus loin et de soigner l’hôpital en urgence.

Le débat sur l’avenir de notre système de santé solidaire s’invite en première ligne des élections présidentielles françaises, comme il a aussi été très présent en Angleterre, de manière décisive, lors du vote sur le Brexit. Pas un pays européen n’est épargné par la crise profonde que traversent les systèmes de santé, qui n’ont pas changé fondamentalement depuis leur création après la Seconde Guerre mondiale. Mais ce modèle de solidarité est à bout de ses forces et une médecine à deux vitesses, une pour les pauvres, une pour les riches, menace plus que jamais d’apparaître. Pourquoi notre système paraît-il en faillite ? Sommes-nous condamnés Continuer la lecture de Arte : SOS Santé pour tous

Arte : Antarctica, sur les traces de l’empereur

01
02
03
04

Long métrage, documentaires de 90’ et 52’ et programmes en VR 360 réalisés par Luc Jacquet et Jérôme Bouvier et produits par ARTE France, Wild Touch et Paprika Films.

Prise de son : Eric Münch/Virtuel Audio.

L’année 2017 commence fort ! Nous sommes fiers de notre collaboration à plusieurs réalisations exceptionnelles tournées en Antarctique.

Dix ans après « La Marche de L’Empereur », Eric Münch est reparti avec Luc Jacquet passer deux mois à la station Dumont d’Urville. De cette expérience unique, sont nés deux documentaires réalisés par Jérôme Bouvier qui seront diffusés ce samedi sur ARTE ainsi que 4 modules en VR 360. Parallèlement, Luc Jacquet prépare la sortie de son nouveau long métrage, « L’Empereur ». Eric a assuré la prise de son de l’ensemble de ces programmes ainsi que la plupart des images et du montage son des modules en VR 360.

Diffusion samedi 28 janvier à 20h50, « Antarctica, sur les traces de l’empereur ».

Continent gelé d’environ 13 000 000 km2, l’Antarctique semblait jusqu’ici protégé des aléas du dérèglement climatique. Mais le cycle de la glace et la biodiversité montrent aujourd’hui des signes inquiétants. Pour expliquer les phénomènes à l’œuvre, comme le déclin des populations de manchots Empereurs, les photographes Laurent Ballesta et Vincent Munier, accompagnés de scientifiques, s’embarquent pour la base antarctique de Dumont d’Urville. Mêlant les points de vue sous-marins et terrestres, ils apportent leurs regards artistiques sur ce continent en pleine mutation. Laurent Ballesta, également biologiste marin et plongeur de l’extrême, réalise un défi humain autant que technique : par des plongées profondes exceptionnelles, il témoigne de l’incroyable vie sous-marine antarctique grâce à des prises de vue totalement inédites. Une véritable ode à la biodiversité du continent blanc et à sa protection.

Diffusion samedi 28 janvier à 22h20, « Les secrets des animaux des glaces ».

Malgré des conditions extrêmes, l’Antarctique héberge une étonnante biodiversité sur ses glaces et ses rares terres, dans ses airs et dans les profondeurs de son océan. Plongez dans les mystères polaires avec Christophe Barbraud, chercheur au CNRS, spécialiste de la faune antarctique.

http://www.arte.tv/guide/fr/060769-000-A/antarctica-sur-les-traces-de-l-empereur.

Pour vous immerger en Antarctique et profiter pleinement de l’expérience VR 360, vous pouvez vous rendre sur le site ARTE 360, ou venir nous rencontrer pour visionner les modules réalisés par Eric sur notre Samsung Gear.

http://sites.arte.tv/360/fr

Long métrage produit par Bonne Pioche.
VR 360 coproduite par ARTE France, Paprika Films, Wild Touch et Néotopy.

Arte : Dans les pas de Cendrillon

Un documentaire de 85′ écrit et réalisé par Priscilla Pizzato et produit par Muriel Meynard, ARTE France et Agat Films et Cie.

Prise de son et mixage : David Sandras/Virtuel Audio.

Diffusion dimanche 1er janvier 2017 à 16h50.

Né en Chine au IXe siècle, le personnage de Cendrillon inspire depuis des siècles les créateurs de tous les continents. Portrait d’un mythe universel, illustré par des archives d’entretiens (avec le psychanalyste Bruno Bettelheim), des extraits de spectacles (la pièce de Joël Pommerat, le ballet de Noureev) et de films.

Depuis la mort de sa mère et le remariage de son père, une jeune fille subit les humiliations de sa marâtre et de ses demi-sœurs. Cantonnée aux tâches domestiques les plus ingrates et vêtue comme une souillon, elle souffre mille privations, ne devant son salut qu’à l’intervention d’une force surnaturelle. Dans l’une des premières versions de son histoire, attribuée à un lettré chinois de la dynastie Tang et datant de l’an 850, un poisson magique, symbole de fertilité, se porte au secours d’une jeune servante dénommée Yexian. Plusieurs siècles plus tard en Europe, l’orpheline maltraitée, « jeune fille par excellence » selon l’anthropologue Nicole Belmont, ressurgit dans un conte napolitain de Giambattista Basile, avant d’être réinventée par Charles Perrault en France au XVIe siècle, puis au XIXe siècle en Allemagne par les frères Grimm. Entre-temps, avec de subtiles différences selon les territoires, la fascinante héroïne se sera faufilée dans l’imaginaire collectif à travers les récits de villageois à la faveur de veillées.

Derrière le conte

Dans le décor chatoyant du palais Garnier, la documentariste Priscilla Pizzato réunit de nombreux spécialistes autour de la figure légendaire de Cendrillon : professeurs de littérature, anthropologues, écrivains, historien ou critique de cinéma. Lesquels évoquent les variations du conte à travers les âges, qui lui ont conféré vitalité et modernité, et les ressorts d’une intrigue plus riche qu’elle en a l’air, par ses multiples dimensions symboliques : la petite taille du pied, la pantoufle perdue, la rivalité fraternelle, le bal féerique, l’injustice ou l’ascension sociale par le mariage. Illustré par des archives d’entretiens (notamment, avec le psychanalyste Bruno Bettelheim), des extraits de spectacles – la pièce du metteur en scène Joël Pommerat, le ballet de Noureev… –  et de films, se dessine le portrait d’une héroïne au rayonnement universel, reflet de la société de son époque et de l’émancipation des femmes.

Continuer la lecture de Arte : Dans les pas de Cendrillon

Arte : Je me souviens, donc je me trompe.

Un documentaire de 52′ réalisé par Raphaël Hitier et produit par Scientifilms.

Musique originale : Michel Magnien, Ludovic Sagnier et Jochris Gomez/Virtuel Audio Musique.
Mixage : Christophe Millet/Virtuel Audio.

Diffusion samedi 10 décembre à 22h35.

Déformation, transformation, faux souvenirs : notre mémoire, influencée de mille façons, nous trompe quotidiennement. Le MIT ; un laboratoire californien ; ou l’Université de New-York : des dizaines de chercheurs démontrent l’existence des faux souvenirs et décortiquent les mécanismes de cette distorsion, grâce à l’imagerie cérébrale ou les protocoles expérimentaux. Les dernières découvertes donnent le tournis. Quelle confiance accorder alors à nos souvenirs qui font pourtant notre identité ? Quel rôle dans la maladie d’Alzheimer? Quelle place pour le témoignage dans les affaires judiciaires ? Au-delà, ce film va montrer comment la mémoire trompeuse a ouvert la voie à sa manipulation : des chercheurs du CNRS savent injecter de faux souvenirs chez la souris ; l’Université de Tübingen a développé un casque de stimulation qui augmente les capacités mnésiques chez l’homme… Sans oublier l’optogénétique, une nouvelle technique qui révolutionne les neurosciences et permet à des chercheurs du MIT d’effacer et de restaurer, à la demande, les souvenirs dans le cerveau des souris. Ce film montrera que tous ces résultats pourraient permettre de traiter la maladie d’Alzheimer ou les syndromes post-traumatiques.

France 5 : Des Artistes au pouvoir ? (1981-1988)

artiste-1
artiste-2
artiste-3
artiste-4

Un documentaire réalisé par Yves Riou et Philippe Pouchain et produit par Flach Film Production.

Prise de son : Eric Münch/Virtuel Audio.

Diffusion le dimanche 11 décembre à 22h35.

L’élection de François Mitterrand en 1981 est un bouleversement pour les artistes. Associés à la victoire, choyés par le pouvoir, nombreux sont les créateurs emportés par la vague rose. Les subventions pleuvent, les nominations assagissent les trublions d’antan, et la création rayonne. Rares sont les artistes à mordre la main qui les nourrit, les flatte et les instrumentalise parfois.

« Des Artistes au pouvoir ? » revient, en archives et en interviews, sur ces années flamboyantes où, entre idolâtrie, phénomènes de cour et désillusions, la culture est devenue une affaire d’État

Arte : Les Grands Mythes

Une série de 20 épisodes de 26′ créée par François Busnel et co-produite par Arte France, Rosebud Productions & Les Monstres.

Mixage : Virtuel Audio.

Diffusion du premier épisode samedi 1er octobre à 17h15.

Toutes les grandes civilisations ont produit des récits contant l’origine du monde et la mort inéluctable. Leur force poétique a traversé les siècles et nourrit encore notre présent. Réalisée à partir d’une animation originale et d’iconographies choisies dans l’ensemble de l’histoire de l’art, cette série raconte les mythes grecs en se fondant sur les textes les plus anciens. Une création tout en images, qui égrène les destins passionnants des dieux, des héros, et des grandes figures de la mythologie.

Réalisation : Sylvain Bergère, Camille Dalbéra, Alexandra Willot Beaufils, Nathalie Amsellem, Gaëtan Chabanol, Fred Pagèze et Sebastien Rancourt.

Tous les samedi à partir de 17h15 du 1er octobre au 3 décembre 2016.

http://sites.arte.tv/grands-mythes/fr/accueil-grands-mythes

Sortie en salle : Voleur d’histoire

045556.jpg-r_1280_720-f_jpg-q_x-xxyxx
Une comédie dramatique d’1h23 réalisée par Frédéric Andréï. Avec Frédéric Andréï et Hervé Hiolle.

Musique originale : Michel Magnien/Virtuel Audio.

Sortie le 29 juin 2016.

Pour son troisième film, « Voleur d’histoire »Frédéric Andréï, qu’on a scrupule à réduire au petit postier de « Diva » de Jean-Jacques Beineix, s’est clairement mis dans les pas de Joseph L. Mankiewicz.

Ce parrainage énorme, il n’est pas le premier à le chercher, mais il est un des seuls à le mériter. Affirmer, tout de suite, que « Voleur d’histoire » de Frédéric Andréï a le droit de se mesurer au « Limier » du grand Mankiewicz, c’est dire tout l’intérêt du film.

Ce qui ne pourrait être qu’un exercice théorique à deux personnages est, comme chez l’auteur de « Eva » une fantaisie subtile, bourrée de fausses pistes et de chausse-trapes, une manipulation élégante dont on sort sans certitude, sauf d’avoir participé personnellement à un jeu avec son réalisateur et ses acteurs.

Qui est Vincent ? Qui est Pierre ? Qui en sait plus sur l’autre ? Pierre a-t-il acheté Vincent pour le manipuler ou tout ce qui se passe – ou ne se passe pas – est-il le fruit des circonstances ? Qui, des deux, est le « voleur d’histoires » ? Celui qui l’écrit ? Celui qui la suggère ?

On est tellement dans le plaisir sans fin du questionnement qu’on pourrait ne pas en dire plus sur l’enjeu du film et, pire encore, sur son dispositif singulier…

Dans un grand appartement parisien, près de Denfert – ou de l’enfer? -, un écrivain subissant la page blanche engage un « assistant » qu’il paye à s’asseoir dans la pièce d’à Continuer la lecture de Sortie en salle : Voleur d’histoire

13ème Rue : Caméléon


Un série documentaire de 6 x 55′ de Sebastian Perez Pezzani, Gaël Mocaër , Cyril Thomas et Grégory Roudier produite par Capa .

Mixage : Virtuel Audio.

Diffusion « Prisonnier à Palmasola » mardi 14 juin à 22h35.

Traverser la frontière américaine avec des clandestins latinos, plonger dans les entrailles d’une mine d’or malaisienne, traquer des voleurs de zébus malgaches… Sebastian Perez Pezzani n’a peur de rien. Fils d’une opposante à la junte militaire uruguayenne exilée en France, ce reporter chevronné (Tracks, Les Nouveaux Explorateurs) a déjà sillonné, caméra au poing, les bidonvilles de la planètes. Dans Caméléon, série documentaire en immersion produite par Capa, il se fond dans le décor pour pénétrer les zones les plus hostiles au monde.

Bande-son musclée, arrêts sur image à gogo, gros bras tatoués qui égrènent leurs forfaits… Le premier volet prend ses quartiers à Palmasola, la plus grande prison bolivienne autogérée par ses détenus. La plus dangereuse aussi. Cet enfer à ciel ouvert rassemble les pires caïds et assassins du pays. Si la violence fait loi à coups de machettes ou de battes de bois, certains prisonniers y vivent avec leu famille, se nourrissent au restaurant et fréquentent des prostitués au nez et à la barbe de centaines de laissés-pour-compte. Un système à deux vitesses où la survie passe par la brutalité.

(Crédit : Télérama – Eléonore Colin)

14/06 – Prisonnier à Palmasola. Un film de Gaël Mocaër et Sebastian Perez Pezzani.
21/06 – Les mines d’or de Paracale. Un film de Sebastian Perez Pezzani et Cyril Thomas.
28/06 – Clandestin au Mexique. Un film de Cyril Thomas et Sebastian Perez Pezzani.
05/07 – Opération zébus. Un film de Gaël Mocaër et Sebastian Perez Pezzani.
12/07 – Villa Miseria. Un film de Gregory Roudier et Sebastian Perez Pezzani.
19/07 – Légiste au Salvador OU Dans l’enfer du Salvador. Un film de Sebastian Perez Pezzani et Gaël Mocaër.

VR360 : Afrospot VR avec Tony Allen

TonyAllen-Flyer-A5-internet

Art Témoin, Virtuel Audio & VeRy Good Music !, et Comet présentent AFROSPOT VR. Un concert de Tony Allen + guests diffusé ensuite en réalité virtuelle VR360

Dimanche 5 juin à 20h au Jazz Club Étoile de l’hôtel Méridien Porte Maillot.

Relier la créativité foisonnante de l’Afrique et les nouvelles technologies de l’image et du son, c’est l’ambition d’AfroSpot VR.

Tony Allen, musicien nigérian installé à Paris, est l’un des plus grands batteurs de jazz vivants. A la fin des années 60, il a inventé avec Fela Kuti un nouveau style musical, l’Afrobeat, dans un club mythique de la bouillonnante scène de Lagos, l’Afro Spot.

Infatigable chercheur avant-gardiste, il continue d’explorer et il est à l’initiative d’AFROSPOT VR projet novateur de soirées réunissant musique et réalité virtuelle.

Ces concerts seront uniques à plus d’un titre : d’abord par la qualité des musiciens invités. Chaque mois, Tony Allen conviera dans un club de jazz des musiciens avec lesquels il a collaboré au long de sa longue carrière (Brian Eno, Damon Albarn, Jimi Tenor pour ne citer que quelques uns) sans limitation de style (afrobeat, jazz, rock, hip hop, électro, etc..). La première édition aura lieu à Paris le dimanche 5 juin au Jazz Club Étoile qui vient tout juste de ré-ouvrir après une rénovation complète.

Ensuite par la très haute précision de leur sonorisation : la salle sera spécialement équipée pour que le son soit reproduit en 3D immersif.

Enfin parce qu’on pourra revivre le concert grâce à la réalité virtuelle (VR360) depuis n’importe où sur la planète : une captation vidéo sera effectuée avec des caméras et micros de dernière génération utilisés pour la VR360. Avec un casque (Samsung Gear, Oculus Rift ou Smartphone dans son Cardboard) les spectateurs pourront revivre en réalité virtuelle le concert sur différentes plateformes, dont le réseau social VrtuoZ qui est le premier réseau social dédié à la VR. Ils pourront y inviter leurs amis (sous forme d’avatars) dans la salle de concert et les rejoindre à différents emplacements : on se retrouvera sur scène à la place du batteur, au milieu des musiciens, ou bien assis à la meilleure place dans la salle au milieu du public.

Informations pratiques

Adresse : Jazz Club Étoile Hôtel Méridien 87 rue Gouvion St Cyr 75017 Paris Métro Porte Maillot
Horaires du concert : 3 sets, de 20h à minuit
Tarif : 30 €
Billet VIP : 50 € incluant une rencontre de 18h à 20h avec les pros de la réalité virtuelle et les meilleures places réservées dans la zone VIP pour le concert.
Tarif étudiant et chômeur : 20 € (sur présentation d’un justificatif)
Conception technique : Virtuel Audio
Contact : +33 1 56 56 81 10
Organisation du concert : Art Témoin / Eric Münch
06 11 72 77 24

Mail : afrospotvr2016@gmail.com
Site web : www.afrospotvr.com
Billets en vente en ligne sur Weezevent
www.weezevent.com/afrospot-vr
Presse: Very Good Music !
Robert Dray : 06 14 29 37 70

Nous vous recontacterons fin juin pour vous donner accès à un titre du concert.

Arte : Inondations, une menace planétaire

Inondations
Un documentaire de 90′ réalisé par Marie Mandy, écrit par Nicolas Koutsikas, Emeraude Zervoudis et Marie Mandy. Coproduction Arte France, Georama TV, NHK, HLJBS, Macguff, Luna Blue et RTBF.

Prise de son : Patrick Mauroy/Virtuel Audio.

Diffusion mardi 12 avril à 20h55.

Les grandes mégapoles côtières sont de plus en plus menacées par les inondations. La mer monte et surtout les grandes villes construites sur les deltas s’affaissent. De nombreuses villes, comme New York, sont mal protégées. D’autres comme Bangkok, sont sans solution face à cette menace. Comment anticiper et prévenir les risques d’inondations et leurs conséquences désastreuses ? Faudra-t-il un jour abandonner ces grandes métropoles qui sombrent inexorablement ? Aujourd’hui, une science pluridisciplinaire et internationale tente d’élucider les mécanismes de ces phénomènes et d’imaginer des solutions durables. Une investigation à l’échelle mondiale.

Les récentes inondations catastrophiques à New York, Bangkok et la Nouvelle-Orléans ont révélé l’extrême vulnérabilité de plus de 136 villes côtières face à la violence de la mer. De plus, ces méga-cités sont menacées par un phénomène inédit : l’affaissement des sols. En effet, la plupart des villes situées sur les deltas s’enfoncent, phénomène qu’on appelle la subsidence.

L’activité humaine est en cause : le pompage excessif des nappes phréatiques, la multiplication des barrages, l’urbanisation chaotique et galopante des nouvelles mégalopoles ou encore des phénomènes de liquéfaction du sol, en particulier Continuer la lecture de Arte : Inondations, une menace planétaire